Je m’aime imparfaite

Standard

Écrit par Vanessa

 

do not let society

Un matin comme les autres… Je me réveille. J’attrape mon cellulaire. Je jette un coup d’œil à mes courriels, je réponds aux messages textes si j’en ai déjà –mon amoureux et ses : Bon matin 😉 –et puis pourquoi pas? Un tour sur Instagram avant la douche! Je scroll et je like : la vie, les animaux, les beau paysages, les succès, le bonheur et la tristesse, les souvenirs, les femmes, les hommes et la beauté du monde en général. Entre ces likes : beaucoup trop de contenu qui me chamboule et qui me déstabilise parfois. La mode, la minceur, du contenu sexuel… Mais surtout, un corps féminin en premier plan. Suis-je la seule à trouver qu’on en retrouve beaucoup trop sur le web?

Regarder le corps mi- nu d’une amie, une collègue ou encore celui d’une parfaite étrangère me parait quand même troublant. Morceaux de fesses – la mode des squats, vous connaissez? Des nouveaux soutifs sexy, ajustés et des seins si parfait qu’ils semblent mériter d’être montrés. Je me pose la question et je mets en mémoire la lutte des femmes : Avons-nous vraiment compris? Je n’en suis pas convaincu.

Où j’éprouve un malaise dans ma réflexion c’est que tout cela semble être banalisé et devient étrangement une sorte de norme.

Et si tu es plus ronde.

Ou peut-être des seins 34A?

Et si tu choisissais de ne pas adhérer?

Les cheveux plus courts.

Des vergetures?

Tout d’un coup la journée peut paraitre plus longue quand tu oses scroll : 100 likes pour des seins, 250 pour un outfit trop sexy, sans compter le nombre de likes pour les fesses de Kim-K.

Tient. Et si je n’étais pas parfaite?

Mais c’est quoi la perfection au fond?

C’est ce qu’on nous impose. L’industrie de la mode, de la pornographie, ô le culte de la beauté et la jeunesse –Et triste est d’admettre qu’on y adhère!

Je suis une fille et il y a des matins où se trouver belle semble un peu plus difficile.

Mais n’oublie pas…

Fille tu es belle -même sans like. Et être sexy c’est permis, c’est dans l’attitude!

 

Laisser un commentaire