Le récit d’une célibataire à la Saint-Valentin

Standard

Écrit par Gabrielle

0008750631J-849x565

I’m a single ladie!

Et je l’assume. Assumer, c’est bien la clé pour vivre son célibat de façon saine et enrichissante. Le statut de célibataire peut être la résultante de plusieurs choses, mais il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’une période d’adaptation pour tous. Vivre avec son petit moi, apprendre à l’écouter, le respecter et le décoder, mais surtout, profiter de cette période pour ne penser qu’à nous. Perso, je ne suis pas contre le concept!

photo 4

Si la vie m’a appris quelque chose, c’est bien de me faire confiance et d’oser. Cette année, je serai parmi les 36% de la population québécoise ne célébrant pas la Saint-Valentin en couple. So what? À l’approche de cette grande fête de l’amour, je m’aperçois que pour plusieurs célibataires il s’agit d’une dure période où la société se fait un malin plaisir de leur rappeler qu’ils sont justement seuls en proposant continuellement des activités à faire avec son «significant other». Tout semble parfaitement aligné pour nous faire sentir mal de ne pas avoir accès à ces moments de par notre statut social et qu’il est grand temps de faire un sprint Tinder pour se trouver une date. Comme si le bonheur avait besoin d’être conjugué au pluriel pour être justifié. C’est si grave? Êtes-vous si malheureux d’être célibataire? Je remarque que l’erreur la plus fréquente chez la team single est de ne pas distinguer le concept du célibat de celui de la solitude.

Donc pour ceux qui, comme moi, ne vivrons pas le complexe du célibat samedi prochain, je vous propose des activités à faire seul ou accompagné, car la Saint-Valentin c’est aussi la fête de l’amitié (c’est Wikipédia qui me l’a dit).

1. Retour sur investissement

photo 1

C’est fou à dire de même, mais oui, célibataire un 14 février signifie économie. Je propose que le budget-amour que tu aurais débloqué étant en couple, tu l’investisses sur toi. Se payer un massage, une manucure et un combo netflix/vino, pourquoi pas?

2. Organiser une soirée cupidon’t

photo 3

Rassemble les célibataires de ta gang et dites-leur d’inviter à leur tour un/une ami(e) célibataire et organisez-vous un souper. C’est l’occasion parfaite pour passer une belle soirée, rendre l’utile à l’agréable et ensuite sortez tous faire la fête. Si y’a bien un soir ou tu diminues considérablement tes chances de tomber sur une fille/gars en couple dans un bar, c’est bien ce soir-là, car ils sont tous perquisitionnés par leur douce moitié et en plus cette année, c’est un samedi (merci cupidon)!

3.Un check sur ta to do list

photo 5

Y’a certaines choses que tu ne pourras jamais vivre à moins d’être célibataire. Si tu as envie d’une soirée qui pourrait être drôle (très, très drôle), il y a une multitude de soirées organisées spécialement pour divertir les célibataires. C’est souvent rien de sérieux, mais n’empêche que les malaises font toujours des bonnes anecdotes à raconter. Je vous mets au défi de rassembler quelques amis et de vous adonner à une soirée speed-dating (ici). C’est la meilleure soirée pour y aller, car évidemment que tous ceux qui y participeront n’y seront pas nécessairement pour trouver l’âme sœur, mais bien pour passer une soirée divertissante. Retrouvez donc ensuite vos amis pour aller prendre un verre pour leur raconter les moments drôles de vos rencontres.

Bonne Saint-Valentin aux célibataires!

 

One thought on “Le récit d’une célibataire à la Saint-Valentin

Laisser un commentaire